Massimilla Doni (1839)

La Comédie Humaine : Études philosophiques : 6/20

Période décrite : 1820 +

Thèmes abordés : Amour-Passion Arts-Musique

158 pages dans le tome 10 de l'édition de la Pléiade (lire l'édition de poche)

À Venise, Emilio Cane Memmi est le chevalier-servant (le mot italien pour amant) de la sublime Duchesse Massimilla Cataneo née Doni. Cet amour reste chaste malgré l'envie irrépréssible des deux amants. Survient la Tinti, fameuse diva, en représentation à la Fenice. Elle offrira à Emilio ce que la duchesse ne lui donnait pas. Comment vivre dans cette imposture ? Comment concilier les deux faces de l'amour ? Il faudra l'intelligence et la médiation d'un médecin Français pour débrouiller le cas.

4.0/5 Dans la chaleur italienne, une évocation de l'interprétation musicale à travers, entre autre, la description du Mosè de Rossini qui est un écho aux amours tumultueuses de Massimilla, Emilio et la Tinti.

Lieux principalement mentionnés (détails) : Venise ; Paris ; Milan


On peut y lire (+):

  • page 588 Nous sommes obligés d'accepter les idées du poète, le tableau du peintre, la statue du sculpteur; mais chacun de nous interprète la musique au gré de sa douleur ou de sa joie, de ses espérances ou de son désespoir. Là où les autres arts cerclent nos pensées en les fixant sur une chose déterminée, la musique les déchaîne sur la nature entière qu'elle a le pouvoir de nous exprimer.
  • page 609 La langue musicale est infinie, elle contient tout, elle peut tout exprimer.
  • page 610 Familles ennemies en Italie : Gibelins et Guelfes partout, Capulet etMontaigu à Vérone, Geremeï et Lomelli à Bologne, Fieschi et Doria àGênes, patriciens et plèbe, sénat et tribuns de la républiques, Pazziet Medici à Florence, Sforza et Visconti à Milan, Orsini et Colonna àRome.
  • page 567 Des pays où chacun emploie ses poumons et ses forces à politiquer, sans plus pouvoir changer à soi seul la marche des choses qu'un grain de sable ne peut faire la poussière.
  • page 606 Le sublime est toujours semblable à lui-même.
  • page 571 Il eut un succès fou, mot qui n'est juste qu'en Italie, où la reconnaissance d'un parterre a je ne sais quoi de frénétique pour qui lui donne une jouissance.