La Peau de chagrin (1831)

La Comédie Humaine : Études philosophiques : 1/20

Période décrite : 1830 +

Thèmes abordés : Politique Amour-Passion Métaphysique-Longévité

420 pages dans le tome 10 de l'édition de la Pléiade (lire l'édition de poche)

Si tu me possèdes, tu posséderas tout. Mais ta vie m'appartiendra. Dieu l'a voulu ainsi. Désire, et tes désirs seront accomplis. Mais règle tes souhaits sur ta vie. Elle est là. À chaque vouloir je décroîtrai comme tes jours. Me veux-tu ? Prends. Dieu t'exaucera. Soit ! À cette invitation séduisante et provocante, Raphaël répond par l'affirmative. Jeune homme malchanceux en proie au désespoir, il rencontre un mystérieux antiquaire qui lui fournit une peau de chagrin, support de cette formule qui résonne comme une incantation. Attention, la peau réalise tous les désirs, mais la réalisation de chacun d'eux la fait se rétrécir et raccourcit d'autant la vie de son possesseur. Ce jeune homme va être comblé de richesses et d'amour, seulement, il prendra peur de tous ses désirs et sera incapable de supporter le destin qu'il a choisi en acceptant le terrible talisman...

4.0/5 Premier volet des Études Philosophiques, La Peau de chagrin, conte empreint d'occultisme, est une fable où le réalisme de Balzac se permet encore des détours par le surnaturel et où sa théorie du déterminisme n'en est encore qu'à ses débuts. La peau de chagrin est l'un des plus célèbres romans de Balzac : il a passionné tous les âges et tous les publics.

On y retrouve : Eugène-Louis de Rastignac, Jean-Frédéric Taillefer, Horace Bianchon, Jean-Jacques Bixiou, Me Cardot, Raoul Nathan, baron Frédéric de Nucingen, comtesse Hugret de Sérisy, Anastasie (comtesse de) Restaud

Lieux principalement mentionnés (détails) : Paris ; Rome ; Venise


On peut y lire (+):

  • page 84
    SI TU ME POSSEDES, TU POSSEDERAS TOUT.
    MAIS TA VIE M'APPARTIENDRA. DIEU L'A
    VOULU AINSI. DESIRE, ET TES DESIRS
    SERONT ACCOMPLIS. MAIS REGLE
    TES SOUHAITS SUR TA VIE.
    ELLE EST LA. A CHAQUE
    VOULOIR JE DECROITRAI
    COMME TES JOURS.
    ME VEUX-TU
    PRENDS. DIEU
    T'EXAUCERA.
    SOIT !
  • page 85 Vouloir nous brûle et pouvoir nous détruit; mais savoir laisse notre faible organisation dans un perpétuel état de calme.